18 mars 2008

L'agence postale navale embarquée du Porte-hélicoptères Jeanne d'Arc

Agence postale

La Jeanne d’Arc est une véritable petite ville, avec ses rues, ses places, ses services et, bien sûr, sa poste appelé agence postale.

Cette dernière constitue grâce aux deux agents postaux qui y officient le principal relais entre les marins du GEAOM et leurs proches en assurant le traitement quotidien du courrier. Engagés dans la marine il y a respectivement treize et neuf ans, les seconds maîtres Dominique Michel et Xavier Oustry ont suivi une formation de trois mois dans un centre militaire à Paris, puis effectué un stage de quinze jours dans un bureau de poste.

A bord, tous les services classiques d’une agence postale sont proposés : envoi et réception de courrier, et bien sûr vente de timbres – plus de douze mille timbres ont été achetés depuis le début de la mission ! Autre service très sollicité : les multiples tampons et flammes du GEAOM qui font le bonheur de tous les marcophiles.

Gérer les transferts de courrier pour la Jeanne d’Arc et le Georges Leygues prend parfois des allures de corvée colossale ; avec plus d’une tonne et demie de courrier reçu et trois cent quarante-six kilos de dépêches envoyées depuis le début de la mission, le petit local de l’agence postale est rapidement encombré du sol au plafond, à tel point que les horaires d’ouverture du bureau sont parfois rallongés pour permettre à l’équipage de retirer plus rapidement ses colis.

En moyenne, soixante-dix colis sont envoyés par escale : ils transitent avec le reste du courrier par l’ambassade de France avant d’être acheminés par avion au centre de Paris tri interarmées, puis réintégrés au circuit de distribution normal. Les consignes sont claires : pas d’envoi d’alcool ou de denrées périssables. Cela n’empêche pas les agents du bord d’avoir parfois de drôles de surprises lorsqu’ils se retrouvent avec un colis mal emballé au dégagement bizarre…ou face à une quarantaine de sacs pleins à craquer, comme ce sera le cas à Rio de Janeiro !



Le Second Maître Outry assis aux côtés du SM Guilbeaud.




Chargement des dépêches à New-York par les SM Oustry et Michel.


(Article tiré du site internet du Ministère de la Défense)

Aucun commentaire: