20 juillet 2008

Les nouveaux modèles de colliers de sacs postaux

Des dépêches sont constituées dans les bureaux de départ et dans les bureaux de transit. Les sacs sont repérés par la couleur des colliers (régime intérieur) mis à leur gorge et par les indications qu’ils portent.

Le collier de sac, en papier, devait être plié en 3, dans le sens de la longueur, et sa dimension était alors de 200 X 50 mm. Il était fixé à la gorge du sac, par son extrémité gauche, au moyen d’un double tour de ficelle terminé par un noeud.

Il devait être revêtu d’un timbre à date et de la griffe linéaire horizontale du bureau expéditeur et porter, lisiblement, le nom du bureau destinataire.

Parmi la grande variété de colliers de sac en service, seuls quelques types ont été utilisés par la Poste aux armées puis la Poste interarmées (régime intérieur et relations avec les Forces françaises stationnées en Allemagne).

Les étiquettes de couleur orange servent à identifier les sacs contenant le paquet de chargement (valeurs déclarées et lettres recommandées) et qui sont toujours fermés par un plomb.

Suite à la mécanisation du tri postal, de nouvelles étiquettes sont apparues ces dernières années : elles sont désormais réalisées informatiquement sur du papier épais ou sur du papier thermique.

D'un format de 210 X 50 mm, elles comportent un code barre, permettant le "flashage" des étiquettes et le suivi informatique, ainsi que les mentions "LETTRE", "CHRGT" (abréviation de chargement) et "DIRCT" (signifiant vraisemblablement que l'acheminement est direct).



Étiquette de sac postal de couleur orange (ancien modèle) en provenance du bureau postal naval de Brest et à destination de celui de Toulon (26 mars 1987)


Étiquette de sac postal de couleur orange (nouveau modèle, papier thermique) en provenance du Centre de Traitement du Courrier (CTC) de Brest et à destination du bureau postal interarmées (BPI) de la même ville (02 décembre 2005)




Étiquette de sac postal de couleur orange (nouveau modèle, papier épais) en provenance du bureau postal interarmées (BPI) de Lorient et à destination de celui de Brest (06 février 2006)

Aucun commentaire: