31 mai 2009

Dissolution du bureau postal interarmées d'Istres



Le bureau postal interarmées "13128 ISTRES ARMEES" a été créé le 1er septembre 2000, en remplacement de l'agence postale militaire de l'air "13 ISTRES AIR", afin d'assurer la desserte postale de la Base Aérienne 125 "Charles Monier", qui est un pôle d'essais en vol pour la Défense et qui regroupe de nombreux organismes.


Enveloppe à en-tête de la Délégation Générale pour l'Armement (DGA) - Direction des centres d'expertise et d'essais avec timbre à date du bureau postal interarmées d'Istres (09 juin 2001)

Outre le rôle de plate-forme courrier, indispensable à l'acheminement du courrier militaire vers l'étranger, le bureau postal interarmées d'Istres desservait plus de 5 000 personnes dont 3 000 militaires qui travaillaient sur le site.




Enveloppe avec timbre à date grand format illustré d'un bureau temporaire rattaché au bureau postal interarmées d'Istres à l'occasion d'un meeting aérien à la base aérienne 125 (05 juin 2005)


Enveloppe avec timbre-poste personnalisé "Poste interarmées" et timbre à date du bureau postal interarmées d'Istres (29 mai 2009)


Le bureau postal interarmées d'Istres a définitivement fermé ses portes le vendredi 29 mai 2009 au soir.


30 mai 2009

Dissolution du bureau postal interarmées d'Orléans


Le bureau postal interarmées "45998 ORLEANS ARMEES" a été créé le 03 décembre 2001, en remplacement de l'agence postale militaire de l'air "45 ORLEANS BRICY", afin de desservir les services et organismes de la Base Aérienne 123 d'Orléans-Bricy.


Enveloppe avec timbre à date du bureau postal interarmées d'Orléans (18/12/2001)


Outre les échanges quotidiens de courrier avec le centre de tri d'Orléans relevant du service de la poste aux lettres, les services financiers et télégraphiques étaient proposés à sa clientèle.



Enveloppe avec oblitération mécanique illustrée SECAP "BASE AERIENNE 123 - COMMANDANT CHARLES PAOLI" du bureau postal interarmées d'Orléans (17/11/2005)


Ce bureau jouait également le rôle de plateforme transit pour la réception et l'expédition du courrier vers certains théâtres d'opérations extérieures.



Enveloppe avec timbre-poste personnalisé "Poste Interarmées" et timbre à date du bureau postal interarmées d'Orléans (29/05/2009)


Le bureau postal interarmées d'Orléans a définitivement fermé ses portes le vendredi 29 mai 2009 au soir.


27 mai 2009

Dissolution du bureau postal interarmées 626

Le bureau postal interarmées 626 a ouvert ses portes le 30 avril 2008 à ABECHE (Tchad) afin d'assurer la desserte postale des militaires français de l'Opération de l'Union Européenne au Tchad et en République Centrafricaine (EUFOR Tchad/RCA) déployés au Tchad.


Vue extérieure du bureau postal interarmées 626 avant aménagement



Vue extérieure du bureau postal interarmées 626 après aménagement



Vue intérieure du bureau postal interarmées 626


En mars 2009, la Mission des Nations Unies en République Centrafricaine et au Tchad (MINURCAT) a pris la relève de la mission de l'Union Européenne EUFOR Tchad/RCA.



Enveloppe recommandée avec timbre à date du bureau postal interarmées 626 d'Abéché (17/07/2008)

Le bureau postal interarmées 626 d'ABECHE (Tchad) a définitivement fermé ses portes le vendredi 15 mai 2009 au soir.

21 mai 2009

De fausses étiquettes "DAGUET armées" (suite)

Suite à notre précédent billet consacré à l'apparition de fausses étiquettes "DAGUET armées" sur le marché philatélique, et notamment sur le site de ventes aux enchères en ligne eBay, nous vous apportons ci-dessous des précisions complémentaires, notre analyse n'étant pas partagée par tous les collectionneurs.

Il n'existe qu'un seul modèle d'étiquette "DAGUET armées" dont les dimensions sont de 50 X 20 mm et les lettres du mot "DAGUET" comportent un espace entre chacune d'entre elles.

La circulaire n° 14/91 de la Direction Centrale de la Poste aux Armées (DCPA) de Paris en date du 13 mars 1991, reproduite ci-dessous, en propose une reproduction.




Les étiquettes contrefaites ont un format de 48 X 25 mm et la police de caractère est différente de celle des étiquettes authentiques. De plus, il n'y a aucun d'espace entre les lettres du mot "DAGUET".

Elles ont été réalisées à l'aide d'une imprimante à jet d'encre sur des planches d'étiquettes comprenant un espace entre celles ci. Les planches authentiques ne comportent aucun espace entre les étiquettes et la marque des étiquettes est imprimée sur le dos du papier translucide (mentions "JAC", "DURO" et "Serie real").



Fausses étiquettes "DAGUET armées"


17 mai 2009

Les fourreaux d'épaule du Service de la Poste aux Armées

Créés pour remplacer les pattes d'épaules rigides, les fourreaux d'épaule sont apparus en 1990 lors de l’adoption par l’armée française de la tenue "Terre de France".

Ils sont confectionnés en drap foncé et servent de support souple aux insignes de grades. Ils comportent également les insignes d’arme et subdivision d’arme, de service et de corps ainsi que les insignes distinctifs d’ancienneté (barrettes) des sergents, maréchaux des logis, gradés et soldats de 1ère classe sous contrat.

Ils se portent sur la vareuse, en tenue de service courant et en tenue de sortie. Ils sont autorisés sur la tenue de combat lors d’un défilé ou d’un service de garde.

Les fourreaux du Service de la Poste aux Armées sont de couleur bleu foncée et comportent un huchet suspendu à un glaive.

Les galons des officiers et sous-officiers du Service de la Poste aux Armées sont de la couleur du bouton d’uniforme (couleur or), sauf pour les adjudants pour qui le galon est de la couleur inverse de celle du bouton (couleur argent).

Les galons des militaires du rang sont de couleur rouge.


Fourreau d'épaule d'un soldat de 2e classe
du Service de la Poste aux Armées


Fourreau d'épaule d'un soldat de 1ère classe
du Service de la Poste aux Armées



Fourreau d'épaule d'un caporal du Service de la Poste aux Armées


Fourreau d'épaule d'un caporal-chef du Service de la Poste aux Armées


Fourreau d'épaule d'un sergent appelé VSL
du Service de la Poste aux Armées




Fourreau d'épaule d'un sergent du Service de la Poste aux Armées



Fourreau d'épaule d'un sergent-chef du Service de la Poste aux Armées




Fourreau d'épaule d'un adjudant du Service de la Poste aux Armées



Fourreau d'épaule d'un adjudant-chef du Service de la Poste aux Armées




Fourreau d'épaule d'un major du Service de la Poste aux Armées


Fourreau d'épaule d'un aspirant du Service de la Poste aux Armées




Fourreau d'épaule d'un sous-lieutenant du Service de la Poste aux Armées




Fourreau d'épaule d'un lieutenant du Service de la Poste aux Armées


Précision :

Nous vous présentons ci-dessus un fourreau d'épaule d'un aspirant, grade désignant celui qui aspire à devenir officier, c'est-à-dire qui attend cette promotion. C'est généralement le grade d'un officier en formation.

Il s'agit d'une erreur de fabrication d'un maître-tailleur car ce grade n'a jamais existé au sein du service de la poste aux armées. En effet, les officiers du service étaient recrutés directement dans la poste civile.



04 mai 2009

Dissolution du bureau postal interarmées de Nîmes




Le bureau postal militaire "30998 NIMES ARMEES" a été créé le 1er mai 1985 afin de desservir la garnison de Nîmes. Précurseur dans sa composition, il comportait des personnels des secteurs Marine et Terre du Service de la Poste aux Armées.



Enveloppe à en-tête du 2ème Régiment Etranger d'Infanterie avec timbre à date du bureau postal militaire de Nîmes (1er août 1991)


Il fonctionna dans un premier temps à l'Hôtel de l'Artillerie puis au Quartier Vallongue de Nîmes. Il était doté de timbres à date manuels et d'une machine à oblitérer SECAP avec lignes ondulées.



Enveloppe avec cachet des Services administratifs du 2ème Régiment Etranger d'Infanterie et oblitération mécanique du bureau postal militaire de Nîmes (07 mars 1986)


Deux agences postales militaires "30998 NIMES GARONS MARINE" et "30998 NIMES AIR" furent rattachées à ce bureau au lendemain de son ouverture.



Enveloppe avec cachet de l'Echelon social de l'Armée de Terre et empreinte de la machine à affranchir NEOPOST numéro HD 108972 rattachée au bureau postal interarmées de Nîmes (22 mai 2006)

A compter du 04 juin 2007, son chef était également celui du bureau postal interarmées d'Apt où un sous-officier assurait une permanence deux jours par semaine.



Enveloppe avec timbre-poste personnalisé "Poste Interarmées" et timbre à date du bureau postal interarmées de Nîmes (30 avril 2009)

Le bureau postal interarmées de Nîmes a définitivement fermé ses portes le jeudi 30 avril 2009 au soir.