30 décembre 2010

Hommage au Lieutenant Eugène PENNANEC'H




Eugène PENNANEC'H est né le 30 décembre 1924 au village de Penker-Loïs à Landeleau (29). En 1944, à l'age de 19 ans, il s'engage dans l'armée française alors qu'il était postier à Paris. Il participe, dans les rangs du 6ème Régiment d'Infanterie Coloniale, à la campagne d'Alsace. Il est blessé près de Mulhouse en janvier 1945.

Une fois rétabli, il rejoint le Tonkin comme Aspirant au Groupement de Liaison Administrative d’Extrême Orient. Puis, après avoir réintégré les PTT, il revient sur sa demande en Indochine en 1952 dans le Cadre spécial de la Poste aux Armées.

Chef du Bureau postal militaire 403/B du camp retranché de Dien Bien Phu à compter du 02 février 1954, il est nommé Lieutenant et cité à l'Ordre de l'Armée, pour son mépris total du danger et l'entier dévouement avec lequel il a assuré son service au cours de la bataille contribuant ainsi au moral élevé de ses camarades de combat.

Retournant volontairement au feu par la dernière liaison aérienne à la suite d'une mission à Hanoï, il donne, après la chute de Dien Bien Phu, la pleine mesure de son esprit de sacrifice et de solidarité envers ses camarades de captivité.

Miné par la maladie, durant la "marche de la mort" imposée par l'ennemi, il refuse de quitter la colonne des hommes valides et son lourd fardeau individuel, pour rejoindre le groupe des malades. C'est à la suite de ce refus, que, du témoignage unanime des survivants, le Lieutenant PENNANEC'H est mort d'épuisement après plus de 30 jours de marche, donnant sa vie pour la patrie le 17 juin 1954.

Le Gouvernement français lui décerne la Croix du Chevalier de la Légion d'Honneur et le Gouvernement vietnamien la Médaille d'Honneur du Mérite pour sa bravoure et son sacrifice.






Le 28 septembre 1981 à Offenbourg (Allemagne), le Général de corps d'armée BRASART, Commandant en chef des Forces françaises en Allemagne (FFA) dévoilera, au casernement de la 2ème Compagnie de Poste Militaire à Rammersweier, une plaque portant le nom "Quartier Lieutenant PENNANEC'H", en mémoire d'un Officier de la Poste aux Armées, mort pour la France à l'age de 29 ans, en donnant le plus bel exemple d'un courage ardent et d'une abnégation totale.






Après le rapatriement des Forces françaises stationnées en Allemagne (FFSA), cette plaque est exposée au Fort Neuf de Vincennes, à Paris 12ème, dans l'espace réservé à l’Indochine (salle d'honneur du Département Central du Service de la Poste Interarmées - DCSPI).

Par ailleurs, le nom d'Eugène Pennanec'h est inscrit sur le monument aux morts en Inodochine, à Landeleau.


Informations tirées de l'allocution, en date du 28 septembre 1981, du Général de Corps d'Armées BRASART, Commandant le 2e Corps d'Armée et Commandant en Chef les Forces Françaises en Allemagne

29 décembre 2010

Dissolution du bureau postal interarmées 519 (suite)

En complément à notre précédent billet consacré à la dissolution du bureau postal interarmées 519 de Donaueschingen, nous vous présentons ci-dessous deux documents en relation avec cette fermeture :

1°/ Note du vaguemestre du 3ème Régiment de Hussards d'Immendingen (20 km à l'est de Donaueschingen, en Bade-Wurtemberg) en date du 16 septembre 2010 :


16.09.2010 Info vaguemestre 3° RH - Changement d’horaires

Changement d’horaires :

 Lundi

 7h45 à 9h45

ouvert

 aux personnels civils et militaires

 9h45 à 12h00

fermé

 liaison à Donaueschingen


 13h15 à 15h00

ouvert

 distribution du courrier


 15h00 à 17h00

fermé

 traitement du courrier officiel

Mardi-Mercredi-Jeudi
 7h30 à 9h45
ouvert

 aux personnels civils et militaires


 9h45 à 12h00

fermé

 liaison à Donaueschingen


 13h15 à 15h00

ouvert

 distribution du courrier


 15h00 à 17h00

fermé

 traitement du courrier officiel

Vendredi
 7h30 à 9h00
ouvert

 aux personnels civils et militaires


 9h00 à 12h00

fermé

 liaison à Donaueschingen



30 septembre 2010

§  Fin des opérations financières du Bureau Postal Interarmées
§  Veuillez transférer votre Livret A vers le bureau postal de votre choix.

Il ne sera plus possible de retirer de l’argent via votre vaguemestre.

31 octobre 2010

§  Fermeture du Bureau Postal Interarmées



2°/ Note de l'adjudant DELALLEAU, chef du bureau postal interarmées 519, indiquant les modalités de fermeture de son bureau :



28 décembre 2010

Le bureau de transit des mandats "militaires"

Nous vous présentons ci-dessous un article extrait du "JOURPOST Meurthe et Moselle Meuse Moselle Vosges" (mensuel interne de La Poste) n° 56 de mars 2010 concernant le bureau de poste de Pierrefitte sur Aire, qui appartient au Terrain de Saint-Mihiel (Meuse).

Ce bureau remplace, depuis juillet 2009, le bureau postal interarmées implanté au Camp des Loges de Saint-Germain-en-Laye pour l'émission et le paiement des mandats des militaires à l'étranger.





20 décembre 2010

Un conseil de lecture : étude sur "La Poste Militaire au Maroc"

Un ouvrage de 248 pages, intitulé "LA POSTE MILITAIRE AU MAROC", a été publié récemment par M. Khalid BENZIANE.

Cette très intéressante étude recense près de 720 timbres à date, griffes ou estampilles utilisées par la Poste Militaire au Maroc pendant la période s’étendant de 1907 à 1963.

Elle est enrichie par plus de 350 reproductions en noir et blanc (enveloppes, carte-postales, cartes de franchise militaire, télégrammes, messages de la Croix-Rouge, V-Mail, etc.) en provenance, en majorité, de la collection de l’auteur.

Outre la Poste Militaire terrestre, la poste aérienne, la poste navale, le service de santé et la télégraphie militaire ont trouvé leur place dans cet ouvrage.

L’ensemble des marques de censure militaire française, espagnole, britannique et américaine y sont également répertoriées et cette étude comprend en outre un chapitre spécial sur les camps d’internement des prisonniers de guerre pendant les Première et Deuxième Guerres mondiales.

Enfin, une cotation en euros des différentes empreintes postales militaires a été rajoutée à la fin de l’étude.




Cette étude est en vente chez son auteur (prix public : 40 € + port), qui peut être contacté à l'adresse suivante : khalid.benziane at orange.fr (remplacer "at" par @)


19 décembre 2010

Dissolution du bureau postal interarmées 416 (suite)

En complément à notre précédent billet consacré à la dissolution du bureau postal interarmées 416 de Müllheim, nous vous présentons ci-dessous la note d'information du Chef du BPI 416 annonçant les modalités de fermeture de son bureau :

- fin des opérations financières le 30 septembre 2010,

- fin de la vente des timbres-poste et prêt-à-poster le 08 octobre 2010,

- fermeture définitive du bureau postal interarmées 416 de Müllheim le 31 octobre 2010.



05 décembre 2010

Le Bureau Naval n° 67 de Sète

Des bureaux navals ouvrirent leurs portes en France métropolitaine en 1944/45 au fur et à mesure de la libération du territoire. Sète Naval fonctionna du 15 mars au 15 août 1945 sous l'appellation de Bureau Naval n° 67.

Pendant sa courte existence, il utilisa un timbre à date numérique "POSTE NAVALE / BUREAU N° 67" ainsi qu'un timbre à date anonyme "POSTE NAVALE" sans ancre de marine.



Courrier en franchise militaire avec cachet d'un Administrateur de la Marine à Sète, griffes horizontales "SETE NAVAL" et "BUREAU NAVAL N° 67" et timbre à date anonyme "POSTE NAVALE" du Bureau Naval n° 67 de Sète (26 juillet 1945)


Pour de plus amples informations sur l'histoire postale de SETE, consultez le très intéressant site internet "MARCOPHILIE DE SETE (HERAULT)"


28 novembre 2010

Etude sur "Les bureaux navals embarqués temporaires (1966 - 2003)"

L'Amicale Philatélique et Marcophile Colmarienne, qui s'est notamment spécialisée dans la marcophilie militaire moderne, vient d'éditer une nouvelle brochure consacrée au bureaux postaux navals embarqués temporaires.




Cette brochure de 28 pages comprenant l´historique des bureaux navals embarqués temporaires (BN 22, BN 64 et BN 81), répertorie l'ensemble du matériel postal (timbres à date, oblitérations mécaniques, marques accessoires) utilisés par ces bureaux, et présente de nombreuses reproductions de plis et documents postaux.

Cette brochure est en vente au prix de 8 € (frais de port inclus) chez l'auteur : bon de commande à télécharger.

27 novembre 2010

Une lettre par exprès

Le service de la lettre par exprès a été créé le 25 mars 1892 et n'était valable que dans le régime intérieur.

Il permettait à l'expéditeur d'un objet à acheminer par les services des postes d'être assuré que celui-ci serait remis au destinataire dès l'arrivée de la dépêche au bureau de destination par un exprès, c'est-à-dire un porteur chargé spécialement de cette mission, moyennant un affranchissement obligatoire et une surtaxe fixe.

L’appellation "exprès" a été remplacée par "Distribution par porteur spécial" en 1971.



Enveloppe par exprès affranchie à 1,45 F et oblitérée à l'aide d'un timbre à date à étoile d'un bureau postal militaire français en Allemagne (08 novembre 1961)


Le tarif de la lettre par exprès de 1er échelon (moins de 20 g.) était de 1,45 F du 1er janvier 1960 au 31 janvier 1962.

22 novembre 2010

Etude sur "Le bureau postal militaire 600 de Berlin (1945 - 1994)"

L'Amicale Philatélique et Marcophile Colmarienne, qui s'est notamment spécialisée dans la marcophilie militaire moderne, vient d'éditer une nouvelle brochure consacrée au bureau postal militaire 600 de Berlin.




Cette étude de 44 pages comprend :

- l'historique du bureau postal militaire 600 de Berlin, qui a fonctionné pendant près d'un demi-siècle,

- une reproduction à taille réelle de l'ensemble des oblitérations, marques postales et machines à affranchir utilisées par ce bureau,

- la reproduction de nombreux plis et documents postaux.

Cette brochure est en vente au prix de 10 € (frais de port inclus) chez l'auteur : bon de commande à télécharger.

21 novembre 2010

Dissolution du bureau postal interarmées 519

Le bureau postal militaire 519 a ouvert ses portes le 1er septembre 1964 à DONAUESCHINGEN (Allemagne) pour la desserte postale de sa garnison, et notamment du 110ème Régiment d'Infanterie qui fait partie de la Brigade franco-allemande (BFA).




Suite à la création du Service de la Poste Interarmées en avril 2002, il a été transformé en bureau postal interarmées le 02 janvier 2003.




Prêt à poster oblitéré à l'aide du timbre à date avec flèche postale du bureau postal interarmées 519 de Donaueschingen (26 janvier 2010)


Le bureau postal interarmées 519 de Donaueschingen a fermé définitivement ses portes le 31 octobre 2010.

20 novembre 2010

Dissolution du bureau postal interarmées 416

Le bureau postal militaire 416 fonctionna à TUBINGEN (Allemagne), du 30 juillet 1947 au 31 août 1992, puis à MULLHEIM (Allemagne) à compter du 1er septembre 1992.




Il assurait la desserte postale de la garnison de Müllheim, dont l'état-major et le Bataillon de commandement et de soutien (BCS) de la Brigade franco-allemande (BFA).

Suite à la création du Service de la Poste Interarmées en avril 2002, il a été transformé en bureau postal interarmées le 02 janvier 2003.



Courrier intra-théâtre d'opérations en franchise militaire avec cachet de l'Ecole française de Müllheim-Breisach et timbre à date avec flèche postale du bureau postal interarmées 416 (03 juin 2008)


Le bureau postal interarmées 416 de Müllheim a fermé définitivement ses portes le 31 octobre 2010.

Les dernières opérations financières (livret A, vente de timbres, etc.) sont datées du 22 octobre et le dernier envoi officiel de courrier devrait dater du 25 octobre 2010.

Le bureau courrier de l'état-major de la Brigade franco-allemande et celui du bataillon de commandement et de soutien ont été repris par les vaguemestres respectifs.

12 novembre 2010

Numéro de secteur postal = adresse postale (suite)

En complément à notre précédent billet consacré au numéro de secteur postal, nous vous présentons ci-dessous un nouveau document.

Il s'agit d'une enveloppe adressée à un militaire des Troupes d'Occupation en Allemagne (TOA) dont l'adresse a été libellée "SP 50'035 - Allemagne". Cette dernière mention de pays de destination étant interdite, elle a été revêtue d'un cachet rappelant les règles en la matière.

Nous ne savons pas si ce cachet a été apposé lors du transit de l'enveloppe au Bureau Central Militaire "C" de Paris ou par le bureau postal militaire de destination en Allemagne.





Enveloppe en provenance de Ruffey sur Seille adressée au "SP 50035 - Allemagne" et revêtue d'un cachet rappelant la réglementation en matière d'adresse postale militaire (28 mars 1957)

09 novembre 2010

Les vaguemestres d'étape

Afin de desservir les régions "troublées" de la 10ème région militaire (Algérie) et plus particulièrement la division de Constantine, le service de la poste aux armées mit en place, le 1er juillet 1955, l'organisation suivante composée d'un officier et de sept sous-officiers :

- mise en place à Constantine d'un embryon de la poste aux armées chargé de recevoir les dépêches contenant les correspondances militaires et de les acheminer sur les formations engagées par tous les moyens disponibles civils ou militaires ; il s'agissait en somme d'un "mini-bureau frontière",

- à chaque échelon de "zone" (Batna, Khenchela, Souk-Ahras, etc.) un élément de poste aux armées constitué par un ou deux sous-officiers aidé par deux hommes de troupe détachés des Unités,

- à l'échelon "secteur" : au P.C. un vaguemestre d'étapes en liaison avec tous les vaguemestres des formations du secteur,

- utilisation d'une adresse conventionnelle (sans secteur postal) : grade, nom, prénoms, n° matricule, Unité, "par Constantine Militaire".




Deux vaguemestres d'étapes furent dotés d'un timbre à date avec mention "VAGUEMESTRE D'ETAPE N° 1" ou "VAGUEMESTRE D'ETAPE N° 2".



Enveloppe en franchise avec cachet du vaguemestre du 24ème régiment d'infanterie coloniale et timbre à date du "VAGUEMESTRE D'ETAPE N° 1" de Constantine (06 décembre 1955)



Enveloppe avec cachet d'un vaguemestre du 24ème régiment d'infanterie coloniale et timbre à date du "VAGUEMESTRE D'ETAPE N° 1" de Constantine (26 décembre 1955)


Cet embryon postal militaire fonctionna jusqu'à début 1956. Il fut rapidement saturé (les effectifs à desservir étant passés de 25 000 à 50 000 hommes) et remplacé par cinq bureaux postaux militaires (dont trois dans le Constantinois) dotés de 8 annexes.

08 novembre 2010

Le bureau postal militaire 101

Le bureau postal militaire 101 fonctionna au camp des Loges (Saint Germain en Laye), du 15 mai 1969 au 31 mars 1972, pour la desserte postale de l'état-major de la 1ère région militaire.

Il a été remplacé le lendemain par le bureau postal militaire "75998 PARIS ARMEES 02".




Le bureau postal militaire 101 était doté de timbres à date "POSTE AUX ARMEES" à étoile, de timbres à date numériques (apposés uniquement sur des documents de service) et des différents modèles de griffes horizontales.



Enveloppe adressée au commandement des transmissions au camp des Loges, le timbre-poste ayant échappé à l'oblitération au départ, il a été annulé à l'arrivée avec la griffe horizontale du bureau postal militaire 101 comportant son numéro de poste comptable

07 novembre 2010

L'ambulant militaire "STRASBOURG A LINDAU"

Un service ambulant assurant la liaison entre Strasbourg-Kehl et Lindau (et retour) fut mis en service afin de desservir les Troupes d'occupation en Autriche (TOA) après la Seconde Guerre mondiale.

A partir de Lindau, une escorte assurait la garde du transport des dépêches entre Lindau et Innsbruck tandis que cette dernière ville était reliée à la capitale autrichienne par une navette. Il a été supprimé en 1955 suite à la dissolution des bureaux postaux militaires français en Autriche.




Deux timbres à date ondulés, de type convoyeur ligne, avec mention "LINDAU A INNSBRUCK P.M." et "STRASBOURG A LINDAU P.M." furent mis en service. La mention "P.M." est l'abréviation de "Poste Militaire".

Les timbres à date retour n'ont pas été rencontrés.





Carte postale expédiée par un militaire en poste à Innsbruck (BPM 420), à destination de Paris, timbre à date ondulé de l'ambulant "INNSBRUCK A LINDAU  P.M." (12 août 1949)



Courrier officiel à en-tête du Haut-Commissariat de la République française en Autriche en franchise avec cachet de la brigade territoriale de la gendarmerie d'Autriche à Bludenz et timbre à date ondulé de l'ambulant "INNSBRUCK A LINDAU P.M." (21 janvier 1952)


01 septembre 2010

Dissolution du bureau postal interarmées 532

Le bureau postal militaire annexe 526/B fonctionna à SAARBURG (Allemagne), du 1er octobre 1971 au 30 avril 1991, principalement pour la desserte du 16ème groupe de chasseurs (rebaptisé ensuite en 16ème bataillon de chasseurs).




Il deviendra bureau de plein exercice, avec numéro 532, le 02 mai 1991. Suite à la création du service de la poste interarmées en avril 2002, il a été transformé en bureau postal interarmées le 02 janvier 2003.




Le bureau postal interarmées 532 de Saarburg a fermé définitivement ses portes le 31 août 2010 au soir, suite au transfert complet du 16ème bataillon de chasseurs (16° BC) à sa nouvelle garnison de Bitche.

16 août 2010

L'U.N.R.R.A.

L’UNRRA (United Nations Relief and Rehabilitation Administration - Administration des Nations Unies pour les secours et la reconstruction) fut créée lors de la conférence qui se tint à la Maison Blanche le 09 novembre 1943. Quarante quatre nations y furent représentées.

L'UNRRA avait pour mission de fournir une assistance économique aux nations européennes après la Seconde Guerre mondiale, de rapatrier et d’aider les réfugiés qui passeraient sous contrôle des Alliés. Le gouvernement des Etats-Unis finança près de la moitié du budget de l’UNRRA.

Durant les quatre années de son existence, l’organisation, placée sous l’autorité du SHAEF en Europe (Supreme Headquarters of the Allied Expeditionary Forces - Commandant Suprême des Forces Expéditionnaires Alliées), fut dirigée par trois Américains. Son premier directeur général fut Herbert Lehman, ancien gouverneur de l’état de New York. Fiorello La Guardia, ancien maire de la ville de New York, lui succéda en mars 1946 et fut lui-même remplacé par le général Lowell Ward, au début de 1947.




En 1945, l’UNRRA aida au rapatriement de plusieurs millions de réfugiés et s’occupa de plusieurs centaines de camps de personnes déplacées en Allemagne, en Italie et en Autriche. Elle fournit une assistance sanitaire et sociale aux personnes déplacées, ainsi qu’une formation professionnelle.

Elle administra le travail de 23 organisations caritatives bénévoles. Fin 1945, les camps de personnes déplacées reçurent davantage d’autonomie, les associations bénévoles oeuvrant de façon indépendante. L’UNRRA continua à être l’employeur principal des personnes déplacées.

Les efforts de secours, considérables et de longue durée, épuisèrent les caisses de l’organisation et, en 1947, le relais fut pris par l’I.R.O. (International Refugiee Organization - Organisation Internationale pour les Réfugiés). Cette nouvelle entité prit en charge 643 000 personnes déplacées en 1948.



Enveloppe à en-tête de l'U.N.R.R.A - Zone française avec timbre à date du bureau postal militaire 520 de Sigmaringen (Allemagne - 25 septembre 1946)

08 août 2010

Le bureau postal militaire de Grenoble Varces

La création de la base Terre de Varces (commune de 6.500 habitants située à une quinzaine de km au sud de Grenoble) motiva la mise en oeuvre d'un bureau postal militaire qui prit la dénomination de "35998 GRENOBLE VARCES ARMEES" le 1er septembre 1989.




Ce bureau fonctionna pendant près d'une dizaine d'années dans l'enceinte du "Quartier Chef de bataillon de Reynies" à Varces, jusqu'à sa fermeture le 1er mars 1999.



Courrier officiel en franchise avec cachets du 27ème Régiment de commandement et de soutien de Grenoble et timbre à date du bureau postal militaire de Grenoble Varces (12 août 1991)



Enveloppe avec cachet de la Base de soutien opérationnel de la Base Terre de Varces et oblitération mécanique SECAP du bureau postal militaire de Grenoble Varces (23 mai 1991)



Courrier officiel à en-tête du 27ème Régiment de commandement et de soutien avec timbre à date rectangulaire du bureau postal militaire de Grenoble Varces (1998)


Synonyme d'une disparition définitive du service de la poste aux armées du département de l'Isère, la fermeture de cet établissement nécessita, pour les régiments d'artillerie et d'infanterie de montagne, un rattachement au bureau de poste local à cette date.

11 juillet 2010

Un formulaire de fortune du Bureau Naval 22

Le Bureau Naval 22 fut créé le 05 avril 1977 ; il reprit le numéro utilisé par le bureau naval de Mers-el-Kébir jusqu’en 1968.

Rattaché au bureau postal naval de Paris, il fonctionna sur différents bâtiments de la Marine nationale :

  • du 05 avril 1977 au 11 juin 1977, sur le Porte-avions CLEMENCEAU puis, du 12 juin 1977 au 10 décembre 1977 sur le Porte-avions FOCH afin de desservir un Task Group qui allait séjourner en Zone maritime de l’Océan Indien. Baptisée Saphir 2, cette opération était destinée à maintenir une présence française avant l’indépendance du territoire des Assas et des Ifars,
  • du 24 octobre 1978 au 20 juin 1979, sur la Frégate lance-missiles DUQUESNE dans le cadre d’une nouvelle mission en Océan Indien,
  • du 12 septembre 1979 au 02 avril 1980, sur l’Escorteur lance-missiles DU CHAYLA, dans le cadre d’une opération de surveillance maritime en Océan Indien,
  • du 1er septembre 1980 au 02 avril 1981, sur l’Escorteur lance-missiles BOUVET, dans le cadre d’une opération de surveillance maritime en mer d’Oman.



Reçu de fortune pour un paquet recommandé avec
timbre à date du "BUREAU NAVAL 22" (09 janvier 1979)

02 juillet 2010

Le coupon-réponse "E"

Le coupon-réponse "E" est un coupon-réponse utilisable dans les relations entre la France et ses anciennes colonies ("E" pour extension du régime intérieur). Il peut être échangé contre une valeur de timbres-poste représentant l'affranchissement d'une lettre simple (20 grammes).

Apparu en avril 1963, il remplace le "coupon-réponse de la Communauté française". Il est toujours en service à ce jour.

Pratiquement inchangé depuis l'origine, le recto du coupon comporte en son centre un buste d'Ulysse coiffé du pilos sur un fond de sûreté ainsi que différentes mentions de service dont le prix de vente et le nom du pays d'origine.

Au verso figure la liste des pays ou territoires dans lesquels le coupon-réponse "E" est utilisable. Le verso du coupon-réponse "E" a été régulièrement modifié et reflète l'évolution, c'est-à-dire la diminution, des pays utilisateurs.



Coupon-réponse "E" à 1,35 F avec mentions manuscrites de changement de prix de vente (1,60 F puis 2,30 F puis 2,60 F) et griffe horizontale "B.P.M. 701 C" du bureau postal militaire annexe 701 C d'Arue (Polynésie française)



Verso du coupon-réponse "E" à 1,35 F avec liste des
pays ou territoires dans lesquels il était utilisable




Depuis le 1er juillet 1977, le coupon-réponse "E" n'est valable plus que dans les relations réciproques entre la France - y compris les D.O.M. (Guadeloupe, Martinique, Guyane et Réunion) - d'une part et les T.O.M. (Polynésie française, Saint-Pierre-et-Miquelon, Wallis-et-Futuna, Mayotte, Nouvelle-Calédonie et les T.A.A.F.), Andorre (bureaux français) et Monaco d'autre part.




Coupon-réponse "E" à 3,60 F avec timbre à date à étoile
d'un bureau postal militaire français (26 février 1990)


Pour plus d'informations, consulter le remarquable site internet "LES COUPONS-REPONSE (ou comment prépayer une réponse par poste)" d'André Hurtré (de l'Académie de philatélie) qui est la référence en la matière.

29 juin 2010

Un bureau temporaire du service de la poste interarmées à Paris

Le service de la poste interarmées a mis en service à PARIS, le 18 juin 2010, un bureau temporaire doté d'un timbre à date grand format illustré, à l'occasion du 25ème Congrès national de l'Association "La Marcophilie Navale".




Le timbre à date commémore les Forces Navales Françaises Libres (FNFL) et possède un libellé insolite : il ne comporte pas de nom de ville mais uniquement la mention "00480 ARMEES", code postal militaire du centre de tri interarmées de Paris.

Il s'agit vraisemblablement de l'un des derniers - voir le dernier - bureau temporaire du service de la poste interarmées doté d'un timbre à date grand format illustré, ce service étant appelé à disparaître à la fin de l'année 2010 lors de l'ouverture du secteur postal à la concurrence.



Enveloppe avec timbre-poste personnalisé "POSTE INTERARMEES" et timbre à date grand format illustré du bureau temporaire de Paris (18 juin 2010)

27 juin 2010

Le "Force Postmaster" de la FORPRONU

Durant le mandat de la Force de protection des Nations Unies (FORPRONU) en ex-Yougoslavie (1992/95), la fonction de "Force Postmaster" était assurée par un officier français du Service de la Poste aux Armées.

Il était chargé du soutien postal de la force de maintien de la paix de l'ONU et assurait le lien avec les compagnies aériennes et civiles ainsi que les administrations postales impliquées dans le transport du courrier en franchise de l'ONU.




Procuration donnée par le Major BIGI "UNPROFOR Force Postmaster" à trois postiers du bureau postal militaire 651 de Zagreb-Pleso pour retirer le courrier de la Force à la Boîte Postale n° 42 de Zagreb Aéroport (27 janvier 1993)



Le bureau du "Force Postmaster" se trouvait au Quartier Général de la FORPRONU, à ZAGREB (Croatie), à côté du bureau postal militaire 653.

La fonction a été assurée successivement par :

- Commandant Christian DHERS (avril à septembre 1992),
- Commandant Jean-Pierre BIGI (septembre 1992 à mars 1993),
- Commandant Jean-Paul LEMARQUIS (mars à septembre 1993),
- Chef du bureau postal militaire 651 de ZAGREB-PLESO,
- Chef du bureau postal militaire 653 de ZAGREB.



Enveloppe avec cachet du "FORCE POSTMASTER Unprofor ZAGREB" et timbre à date du bureau postal militaire 653 de Zagreb (16 octobre 1995)

31 mai 2010

L'annexe civile du bureau postal militaire 418 d'Hué

Le bureau postal militaire 418 ouvrit ses portes le 1er juillet 1946 à HUE, ancienne capitale impériale du Viêt Nam, située au centre du pays, juste au sud du fameux 17e parallèle.

Il prit en charge le courrier civil d'Hué affranchi en timbres-poste français, qui furent oblitérés par un timbre à date muet "POSTE AUX ARMEES".

Une annexe civile du bureau postal militaire 418 fut créée fin juillet ou début août 1946. Elle fut dotée d'un timbre à date "ANNEXE DE HUE - B.P.M. 418", qui oblitérait tout d'abord les correspondances affranchies à l'aide de timbres-postes français, puis de février à mai 1947, également celles affranchies à l'aide de timbres-poste indochinois.

Le bureau postal militaire 418 d'Hué fut dissous le 15 mai 1955.



Correspondance des Franciscaines Missionnaires de Marie chez les Religieuses de Saint-Paul de Chartres d'Hué affranchie à l'aide de timbres-postes indochinois et oblitérés avec le timbre à date de l'annexe civile du bureau postal militaire 418 d'Hué (28 mars 1947)

30 mai 2010

Suppression de la franchise militaire de la FINUL

Les casques bleus français de la Force intérimaire des Nations Unies (FINUL) bénéficiaient, depuis le 15 juin 1978, de la franchise militaire des Nations Unies pour les cartes postales et enveloppes de moins de 10 grammes, en vertu d'une convention conclue entre la France et l'Organisation des Nations Unies.



Cachet de franchise militaire de la FINUL (02 décembre 2009)


Différents modèles de cachets de franchise avec mention "UNITED NATIONS INTERIM FORCE IN LEBANON" furent mis en service au bureau postal militaire / interarmées 125 au fil des années.



Enveloppe à en-tête de la FINUL avec cachet de
franchise militaire de la Force (21 août 2009)


La convention concernant la franchise militaire n'ayant pas été renouvelée par la France en novembre 2009, les casques bleus français de la FINUL doivent désormais affranchir l'intégralité de leurs correspondances, qui sont expédiées via le bureau postal interarmées 125 implanté à At Tiri.

29 mai 2010

L'écusson de bras modèle 1945 de la poste aux armées

L'écusson de bras modèle 1945 fut l'aboutissement réglementaire de l'habitude prise dans les années 1943 - 1944 par les militaires de l'Armée de Libération de porter, sur le bras gauche, un écusson de col du type que portait leur unité sur les uniformes de la Campagne de 1939 - 1940.

L'écusson de bras se portait sur les effets suivants : capote ou manteau de drap, quelque soit la tenue, blouson en drap, vareuse en drap modèle troupe et chemise de tenue d'été (lorsque la tenue comportait la chemise et le pantalon ou la culotte courte). Il pouvait se porter sur la veste de treillis en tenue de parade.



L'équipe de la Direction de la poste aux armées du Commandement supérieur interarmées des troupes françaises au Maroc (C.S.I.T.F.M.) à Rabat (mai 1958)


L'écusson de bras avait la forme d’un losange dont les dimensions étaient de 75 mm (grande diagonale) X 55 mm (petite diagonale) ; il était cousu directement sur la manche gauche des effets à environ 150 mm de la couture d’épaule.

Sur les chemises des tenue d’été, l'écusson de bras était amovible. Il était doublé d'un drap de distinction de même couleur et était fixé sur la manche au moyen d'agrafes et de brides.

L'écusson de bras était en drap de distinction ou velours de la couleur caractéristique de l’arme, corps ou service d’appartenance. Le motif était en broderie cannetille d'or ou argent pour les officiers, laminette, aspect métallique or ou argent, broderie machine pour les sous-officiers et en fil de rayonne de la couleur de l'arme ou du service, broderie machine pour les hommes du rang.

On dénombre deux modèles d'écusson de bras modèle 45 pour le Service de la poste aux armées :

- 1945 à 1958 : drap noir et deux huchets de maître de poste croisés en laine blanche pour les hommes du rang et laminette or pour les cadres,

- Instruction du 08 septembre 1958 relative aux tenues et uniformes des personnels des corps et services dépendant de l'armée de terre : drap noir et deux huchets de maître de poste croisés en fil de rayonne jonquille pour les hommes du rang, laminette or pour les sous-officiers et cannetille d'or pour les officiers.



Écussons de bras de la poste aux armées pour hommes de troupe
(laine blanche puis laine jonquille) et pour sous-officiers (laminette or)



Spécimen-type de l'écusson de bras de la poste aux armées
pour la troupe (13 février 1952)



Spécimen-type de l'écusson de bras de la poste aux armées
pour les sous-officiers (13 février 1952)



Écussons de bras de la poste aux armées avec galons de manche
de soldat de première classe et de caporal



Écussons de bras de la poste aux armées avec galons de manche
de caporal-chef, caporal-chef engagé et sergent engagé


L'Instruction n° 10200/DEF/DCCAT/AP/RA du 27 juillet 1990 relative aux tenues et uniformes des militaires des armes et service de l'armée de terre a supprimé ces écussons de bras.

L'Instruction n° 10300/DEF/EMAT/LOG/REG du 13 juin 2005 les a recréés mais les huchets de maître de poste croisés ont désormais une forme légèrement différente (voir le billet sur l'écusson de bras modèle 2005).