14 mars 2010

La censure postale lors de la Guerre d'Indochine

Durant la guerre d'Indochine (1946/54), un certain nombre de correspondances ont fait l'objet d'une censure militaire. Le commandement militaire français avait pour mission, parmi tant d’autres, de protéger ses soldats et missions et donc de ne pas divulguer des renseignements trop précis qui pourraient informer l'ennemi.

Les correspondances censurées étaient ouvertes, lues puis refermées à l'aide d'une bande papier verdâtre "CONTRÔLÉ".

Le censeur apposait un cachet ovale double "OUVERT PAR LES AUTORITES DE CONTROLE * S.A.X." ainsi qu'un cachet de 15 mm de diamètre portant son numéro de censeur au milieu.

Le censeur insérait parfois dans l'enveloppe un petit papillon papier bleu de 70 X 50 mm portant le texte suivant :

Ecrivez moins souvent,
Ecrivez moins longuement,
Ecrivez lisiblement
et vous recevrez vos lettres
plus vite et plus sûrement
La Censure.




Enveloppe en franchise militaire expédiée par un Quartier-maître de l'Escorteur de 2ème classe LA GRACIEUSE, cachet officiel "MARINE FRANCAISE - SERVICE A LA MER" et timbre à date de la "POSTE NAVALE" (05 septembre 1951)



Verso de l'enveloppe avec bande de fermeture, cachet ovale de contrôle et cachet de censeur portant le numéro 17.



Enveloppe en franchise militaire expédiée par un aviateur de l'Escadron de transport 1/64 Bearn de Nha-Tranz et timbre à date "POSTE AUX ARMEES T.O.E." (07 juin 1951)



Verso de l'enveloppe avec bande de fermeture, cachet ovale de contrôle et cachet de censeur portant le numéro 5



Papillon inséré dans l'enveloppe par le censeur



Enveloppe en franchise militaire expédiée par un Adjudant de l'Escadrille de Liaison Aérienne 52 de Saïgon et timbre à date "POSTE AUX ARMEES T.O.E." (28 avril 1952)



Verso de l'enveloppe avec bande de fermeture, cachet ovale de contrôle et cachet de censeur portant le numéro 1

Aucun commentaire: