31 janvier 2010

Une intéressante correspondance de la Guerre d'Algérie

Nous vous présentons ci-dessous la reproduction recto/verso d'une superbe correspondance recommandée dont voici le parcours atypique :

- 15 janvier 1963 : lettre recommandée avec accusé de réception postée à la Recette principale des postes de COLMAR et adressée au Secteur Postal 87973/A (Armée française en Algérie),




- 17 janvier 1963 : arrivée au bureau postal militaire 53 d'ORAN puis transmission au Vaguemestre du Secteur Postal 87973/A,

- 18 janvier 1963  : réexpédition par le bureau postal militaire 53 d'ORAN vers le Secteur Postal 87066, organe liquidateur (OL) du Secteur Postal 87973 car "le S.P. 87973 est dissout depuis plus de 6 mois",

- 19 janvier 1963 : arrivée au bureau postal militaire 616 de SIDI BEL ABBES puis transmission au Vaguemestre du Secteur Postal 87066 ; la lettre est ouverte par le Commandant du S.P. 87066 puis refermée à l'aide d'une bande de scotch revêtue du cachet du Vaguemestre du S.P. 87.066 car "la personne destinataire est inconnue au SP 87066",

- 22 janvier 1963 : retour au bureau postal militaire 616 de SIDI BEL ABBES pour une nouvelle réexpédition vers le S.P. 87973/A,

- 23 janvier 1963 : arrivée au bureau postal militaire 53 d'ORAN pour transmission au S.P. 87973/A,

- 24 janvier 1963 : retour au bureau postal militaire 53 d'ORAN,

- 29 janvier 1963 : le bureau postal militaire 53 d'ORAN procède au "RETOUR A L'ENVOYEUR" de la lettre recommande avec accusé de réception,

- 30 janvier 1963 : arrivée de la lettre à la Recette Principale des Postes de COLMAR.



30 janvier 2010

Les flammes SPECIMEN des machines à oblitérer SECAP (suite)

En complément à nos précédents articles (billets 1 et 2) consacrés aux flammes SPECIMEN des machines à oblitérer SECAP, nous vous présentons ci-dessous une empreinte plus ancienne, datant du début des années 1970.

A cette époque, les empreintes SPECIMEN des flammes étaient réalisées sans le bloc dateur de l'oblitération mécanique. Réalisées sur des feuilles blanches de 14 X 11 cm, ces empreintes "SPECIMEN" servaient à vérifier la qualité du cliché final et à le valider.

Il s'agit en l'espèce d'une flamme temporaire mise en service dans des bureaux postaux militaires des Forces françaises en Allemagne (FFA) et indiquant que le Secteur Postal est une adresse complète.



Empreinte SPECIMEN d'une machine à oblitérer SECAP



Enveloppe intra-théâtre des opérations en franchise militaire avec oblitération mécanique SECAP, en provenance de la Direction du Matériel du 2ème Corps d'Armée et des FFA d'Oberkirch (SP 69394 - 19 février 1975)

24 janvier 2010

Un tarif réduit pour les Forces françaises en Allemagne (suite)

Comme indiqué en commentaire par un ancien du BPM 512 sous notre précédent billet consacré au tarif réduit pour les FFA, ce tarif réduit était également applicable aux envois ordinaires.

Nous vous présentons ci-dessous une correspondance ordinaire adressée à Fribourg (Allemagne) et postée à un bureau postal militaire français où elle a été oblitérée à l'aide d'une machine à oblitérer allemande KLUSSENDORF (10 janvier 1961).

Elle est affranchie à 25 centimes et porte la griffe encadrée en rouge "ERMÄSSIGTE GEBÜHR" (taxe réduite). Les tarifs postaux applicables à l'époque dataient du 06 janvier 1959 : 25 centimes pour la lettre simple pour l'intérieur (LSI) et 50 centimes pour la lettre simple pour l'étranger (LSE).



23 janvier 2010

Un conseil de lecture

Nous vous présentons un intéressant ouvrage intitulé "Histoire du courrier et de la poste à travers les guerres" qui vient de paraître aux Editions OUEST-FRANCE (Prix public : 17,90 €).

Son auteur, Yves LECOUTURIER, est titulaire d'une maîtrise d'histoire contemporaine et d'un DESS d'Economie des Télécommunications. Il a mené une carrière alternée entre La Poste et France Télécom. Directeur du Musée de la Poste et des Techniques de communication de Basse-Normandie de 1996 à 2009, membre de la Société d'histoire de la Poste et de France Télécom en Basse-Normandie et de la Société des auteurs de Normandie, il est l'auteur d'environ 180 articles et de 25 ouvrages.




Préfacé par Jean-Paul BAILLY, Président du groupe La Poste, cet ouvrage richement illustré s'articule de la façon suivante :

- L'Antiquité et le Moyen Age
- De l'Ancien Régime au premier Empire
- Le second Empire et les débuts de la IIIe République
- La Première Guerre mondiale
- La Seconde Guerre mondiale
- La Quatrième République (les bureaux postaux militaires en Indochine et en Algérie)
- La Poste interarmées au XXIe siècle

17 janvier 2010

Le bureau postal interarmées 240 de Kaboul (compléments)



Photographie extraite du mensuel de l'armée de terre
"Terre Information Magazine" n° 134 de mai 2002


Le bureau postal militaire 240 a ouvert ses portes le 08 janvier 2002 sur l'aéroport de KABOUL (Afghanistan) afin de desservir les militaires français de la Force internationale d'assistance et de sécurité (FIAS), chargée d'appuyer la Mission des Nations Unies en Afghanistan en créant un environnement sécuritaire à Kaboul et ses environs et d'établir une autorité de transition. L'opération a été prise en charge par l'OTAN en août 2003.



Enveloppe avec cachet du Chef de bureau et timbre à date du bureau postal militaire 240 de Kaboul (1er août 2002)


Il est devenu le bureau postal interarmées 240 le 1er janvier 2003, suite à la création du service de la poste interarmées en avril 2002.



Courrier officiel en franchise avec cachet du Commissariat de l'Armée de Terre et timbre à date rectangulaire "BUREAU COURRIER" du bureau postal interarmées 240 de Kaboul (29 décembre 2004)



L'aéroport de Kaboul ayant été rendu à l'aviation civile afghane, le commandement a pris la décision de transférer, en juillet 2006, le bureau postal interarmées 240 sur le site du "Camp Warehouse", distant d'une quinzaine de kilomètres de l'aéroport.

Le bureau postal interarmées 240 est hébergé dans un préfabriqué type "Corimec" et possède trois conteneurs type "KC20" pour le stockage des sacs postaux.



Prêt-à-poster de la poste interarmées avec timbre à date du bureau postal interarmées 240 de Kaboul (17 janvier 2007)


La nouvelle situation géographique du BPI amène les agents postaux à effectuer des liaisons sur l'aéroport dans des conditions sécuritaires dégradées. De plus, la fermeture sans préavis pour cause d'attentats de la route empruntée, surnommée "axe violet", les oblige parfois à rester sur l'aéroport plus longtemps que prévu.



Enveloppe avec cachet du Colonel LE NEN Chef de corps du Groupement tactique interarmes de Kapisa (Task Force Tiger) et timbre à date avec flèche postale du bureau postal interarmées 240 de Kaboul (16 juin 2009)


Les sacs postaux qui, dans un premier temps, de début août à fin octobre 2006, étaient transportés par véhicule de l'avant blindé (VAB), ce qui nécessitait 3 voire 4 VAB par dépêches, sont désormais transportés en container, par convoi de nuit protégé par un VAB "bromure" (VAB dont l'équipement électronique diffuse des ondes qui neutralisent les émissions radio permettant le déclenchement à distance d'engins explosifs).


13 janvier 2010

Le bureau postal interarmées 240 de Kaboul

Nous vous présentons ci-dessous un petit reportage vidéo de BFMTV.com consacré au bureau postal interarmées 240 implanté au Camp Warehouse de KABOUL (Afghanistan) et plus particulièrement aux colis expédiés lors des fêtes de fin d'année :