28 novembre 2010

Etude sur "Les bureaux navals embarqués temporaires (1966 - 2003)"

L'Amicale Philatélique et Marcophile Colmarienne, qui s'est notamment spécialisée dans la marcophilie militaire moderne, vient d'éditer une nouvelle brochure consacrée au bureaux postaux navals embarqués temporaires.




Cette brochure de 28 pages comprenant l´historique des bureaux navals embarqués temporaires (BN 22, BN 64 et BN 81), répertorie l'ensemble du matériel postal (timbres à date, oblitérations mécaniques, marques accessoires) utilisés par ces bureaux, et présente de nombreuses reproductions de plis et documents postaux.

Cette brochure est en vente au prix de 8 € (frais de port inclus) chez l'auteur : bon de commande à télécharger.

27 novembre 2010

Une lettre par exprès

Le service de la lettre par exprès a été créé le 25 mars 1892 et n'était valable que dans le régime intérieur.

Il permettait à l'expéditeur d'un objet à acheminer par les services des postes d'être assuré que celui-ci serait remis au destinataire dès l'arrivée de la dépêche au bureau de destination par un exprès, c'est-à-dire un porteur chargé spécialement de cette mission, moyennant un affranchissement obligatoire et une surtaxe fixe.

L’appellation "exprès" a été remplacée par "Distribution par porteur spécial" en 1971.



Enveloppe par exprès affranchie à 1,45 F et oblitérée à l'aide d'un timbre à date à étoile d'un bureau postal militaire français en Allemagne (08 novembre 1961)


Le tarif de la lettre par exprès de 1er échelon (moins de 20 g.) était de 1,45 F du 1er janvier 1960 au 31 janvier 1962.

22 novembre 2010

Etude sur "Le bureau postal militaire 600 de Berlin (1945 - 1994)"

L'Amicale Philatélique et Marcophile Colmarienne, qui s'est notamment spécialisée dans la marcophilie militaire moderne, vient d'éditer une nouvelle brochure consacrée au bureau postal militaire 600 de Berlin.




Cette étude de 44 pages comprend :

- l'historique du bureau postal militaire 600 de Berlin, qui a fonctionné pendant près d'un demi-siècle,

- une reproduction à taille réelle de l'ensemble des oblitérations, marques postales et machines à affranchir utilisées par ce bureau,

- la reproduction de nombreux plis et documents postaux.

Cette brochure est en vente au prix de 10 € (frais de port inclus) chez l'auteur : bon de commande à télécharger.

21 novembre 2010

Dissolution du bureau postal interarmées 519

Le bureau postal militaire 519 a ouvert ses portes le 1er septembre 1964 à DONAUESCHINGEN (Allemagne) pour la desserte postale de sa garnison, et notamment du 110ème Régiment d'Infanterie qui fait partie de la Brigade franco-allemande (BFA).




Suite à la création du Service de la Poste Interarmées en avril 2002, il a été transformé en bureau postal interarmées le 02 janvier 2003.




Prêt à poster oblitéré à l'aide du timbre à date avec flèche postale du bureau postal interarmées 519 de Donaueschingen (26 janvier 2010)


Le bureau postal interarmées 519 de Donaueschingen a fermé définitivement ses portes le 31 octobre 2010.

20 novembre 2010

Dissolution du bureau postal interarmées 416

Le bureau postal militaire 416 fonctionna à TUBINGEN (Allemagne), du 30 juillet 1947 au 31 août 1992, puis à MULLHEIM (Allemagne) à compter du 1er septembre 1992.




Il assurait la desserte postale de la garnison de Müllheim, dont l'état-major et le Bataillon de commandement et de soutien (BCS) de la Brigade franco-allemande (BFA).

Suite à la création du Service de la Poste Interarmées en avril 2002, il a été transformé en bureau postal interarmées le 02 janvier 2003.



Courrier intra-théâtre d'opérations en franchise militaire avec cachet de l'Ecole française de Müllheim-Breisach et timbre à date avec flèche postale du bureau postal interarmées 416 (03 juin 2008)


Le bureau postal interarmées 416 de Müllheim a fermé définitivement ses portes le 31 octobre 2010.

Les dernières opérations financières (livret A, vente de timbres, etc.) sont datées du 22 octobre et le dernier envoi officiel de courrier devrait dater du 25 octobre 2010.

Le Bureau Courrier de l'état-major de la Brigade franco-allemande et celui du Bataillon de Commandement et de Soutien ont été repris par les vaguemestres respectifs.

12 novembre 2010

Numéro de secteur postal = adresse postale (suite)

En complément à notre précédent billet consacré au numéro de secteur postal, nous vous présentons ci-dessous un nouveau document.

Il s'agit d'une enveloppe adressée à un militaire des Troupes d'Occupation en Allemagne (TOA) dont l'adresse a été libellée "SP 50'035 - Allemagne". Cette dernière mention de pays de destination étant interdite, elle a été revêtue d'un cachet rappelant les règles en la matière.

Nous ne savons pas si ce cachet a été apposé lors du transit de l'enveloppe au Bureau Central Militaire "C" de Paris ou par le bureau postal militaire de destination en Allemagne.





Enveloppe en provenance de Ruffey sur Seille adressée au "SP 50035 - Allemagne" et revêtue d'un cachet rappelant la réglementation en matière d'adresse postale militaire (28 mars 1957)

09 novembre 2010

Les vaguemestres d'étape

Afin de desservir les régions "troublées" de la 10ème Région Militaire (Algérie) et plus particulièrement la Division de Constantine, le Service de la Poste aux Armées mit en place, le 1er juillet 1955, l'organisation suivante composée d'un officier et de sept sous-officiers :

- mise en place à Constantine d'un embryon de la Poste aux Armées chargé de recevoir les dépêches contenant les correspondances militaires et de les acheminer sur les formations engagées par tous les moyens disponibles civils ou militaires ; il s'agissait en somme d'un "mini-bureau frontière",

- à chaque échelon de "zone" (Batna, Khenchela, Souk-Ahras, etc.) un élément de poste aux armées constitué par un ou deux sous-officiers aidé par deux hommes de troupe détachés des Unités,

- à l'échelon "secteur" : au P.C. un vaguemestre d'étapes en liaison avec tous les vaguemestres des formations du secteur,

- utilisation d'une adresse conventionnelle (sans secteur postal) : grade, nom, prénoms, n° matricule, Unité, "par Constantine Militaire".




Deux vaguemestres d'étapes furent dotés d'un timbre à date avec mention "VAGUEMESTRE D'ETAPE N° 1" ou "VAGUEMESTRE D'ETAPE N° 2".



Enveloppe en franchise avec cachet du Vaguemestre du 24ème Régiment d'Infanterie Coloniale et timbre à date du "VAGUEMESTRE D'ETAPE N° 1" de Constantine (06 décembre 1955)



Enveloppe avec cachet d'un Vaguemestre du 24ème Régiment d'Infanterie Coloniale et timbre à date du "VAGUEMESTRE D'ETAPE N° 1" de Constantine (26 décembre 1955)


Cet embryon postal militaire fonctionna jusqu'à début 1956. Il fut rapidement saturé (les effectifs à desservir étant passés de 25 000 à 50 000 hommes) et remplacé par cinq bureaux postaux militaires (dont trois dans le Constantinois) dotés de 8 annexes.

08 novembre 2010

Le bureau postal militaire 101

Le bureau postal militaire 101 fonctionna au Camp des Loges (Saint Germain en Laye), du 15 mai 1969 au 31 mars 1972, pour la desserte postale de l'Etat-Major de la 1ère Région Militaire.

Il a été remplacé le lendemain par le bureau postal militaire "75998 PARIS ARMEES 02".




Le bureau postal militaire 101 était doté de timbres à date "POSTE AUX ARMEES" à étoile, de timbres à date numériques (apposés uniquement sur des documents de service) et des différents modèles de griffes horizontales.



Enveloppe adressée au Commandement des Transmissions au Camp des Loges, le timbre-poste ayant échappé à l'oblitération au départ, il a été annulé à l'arrivée avec la griffe horizontale du bureau postal militaire 101 comportant son numéro de poste comptable

07 novembre 2010

L'ambulant militaire "STRASBOURG A LINDAU"

Un service ambulant assurant la liaison entre Strasbourg-Kehl et Lindau (et retour) fut mis en service afin de desservir les Troupes d'Occupation en Autriche (TOA) après la Seconde Guerre mondiale.

A partir de Lindau, une escorte assurait la garde du transport des dépêches entre Lindau et Innsbruck tandis que cette dernière ville était reliée à la capitale autrichienne par une navette. Il a été supprimé en 1955 suite à la dissolution des bureaux postaux militaires français en Autriche.




Deux timbres à date ondulés, de type convoyeur ligne, avec mention "LINDAU A INNSBRUCK P.M." et "STRASBOURG A LINDAU P.M." furent mis en service. La mention "P.M." est l'abréviation de "Poste Militaire". Les timbres à date retour n'ont pas été rencontrés.





Carte postale expédiée par un militaire en poste à Innsbruck (B.P.M. 420), à destination de Paris, timbre à date ondulé de l'ambulant "INNSBRUCK A LINDAU P.M." (12 août 1949)



Courrier officiel à en-tête du Haut-Commissariat de la République française en Autriche en franchise avec cachet de la Brigade territoriale de la Gendarmerie d'Autriche à Bludenz et timbre à date ondulé de l'ambulant "INNSBRUCK A LINDAU P.M." (21 janvier 1952)