24 avril 2016

Le képi de la poste aux armées

Le règlement "toutes armes" (TTA 148) consacré aux uniformes et insignes de l'armée française d'octobre 1954 indique le képi de la poste aux armées se compose d'un bandeau noir, d'un turban et calot noir.


L'instruction N° 32 T./7/Int. relative aux tenues et aux uniformes des corps et services dépendant de l'armée de terre du 08 septembre 1958 décrit le képi de la poste aux armées de la façon suivante :
  • bandeau : noir
  • turban et calot : bleu foncé
  • fausse jugulaire et petits boutons : or
  • soutaches : or pour les officiers et adjudants-chef, argent pour les adjudants et gris cendré pour les autres sous-officiers
  • attribut : néant

Le képi des officiers supérieurs et des officiers subalternes est garni de soutaches dont la largeur varie, selon le grade, de 4 à 6 mm ; la largeur maximum correspond aux grades inférieurs. Elles sont en or ou en argent, suivant la couleur des galons de grade. Leur nombre est égal à celui des galons posés sur les pattes d'épaules.

Les soutaches surmontent le bandeau. Le premier rang est placé horizontalement et sur la couture d'assemblage du bandeau avec le turban. Les autres rangs sont placés parallèlement au-dessus du premier, à une distance de 3 mm environ d'un rang à l'autre. Pour les lieutenants-colonels, les 2e et 4e soutaches sont de couleur opposée à celle des galons de l'arme ou du service.

Les soutaches placées sur les coutures verticales du turban sont simples sur chaque couture pour sous-lieutenant et lieutenant ; elles sont doubles pour capitaine ; et pour les autres grades, elles sont triples. Elles s'arrêtent sous la soutache la plus élevée. Quels que soient le grade ou les fonctions de l'officier, ces soutaches verticales sont de la même couleur et de la même largeur que les galons de grade.

Une même soutache est également cousue autour du calot, à 2 m environ du renforcement. Enfin sur le calot existe un nœud hongrois. Pour les officiers subalternes, ce nœud est fait d'un seul brin avec une soutache de même largeur que les soutaches de grade, et il est fait de trois brins de 2 mm de largeur pour les officiers supérieurs. Le nœud hongrois est, pour tous le grades, de même couleur que les galons de grade.

Les dimensions de ce nœud sont proportionnées à celles du calot, de façon à laisser libre 2 à 3 cm environ entre ses extrémités et la soutache circulaire.




Le képi des sous-officiers est garni de soutaches disposées de la manière suivante :

- une soutache de laine de 3 mm de largeur entoure la partie supérieure du bandeau ;
- 4 soutaches semblables sont placées à cheval sur la partie du turban formant saillie, suivant l'axe longitudinal et l'axe transversal du képi.

Pour les sous-officiers du cadre de carrière, autre qu'aspirants, adjudants-chefs et adjudants, un filé or ou argent, de 2 mm de largeur, suivant la couleur du bouton d'uniforme, est posé sur le bandeau au dessous et contre la soutache de laine.

Pour les aspirants, les adjudants-chefs et les adjudants, les soutaches de laine sont remplacées par des soutaches or ou argent de 5 mm de largeur avec 1/5 de soie rouge, de la couleur des galons de grade.




L'instruction N° 10100/DEF/DCCAT/AP/RA relative aux tenues et aux uniformes des militaires des armes et services de l'armée de terre du 24 mai 1984 précise :
  • bandeau : noir
  • turban et calot : bleu foncé
  • fausse jugulaire : or (noire pour les militaires du rang)
  • petits boutons : or
  • soutache : or pour les officiers, aspirants, majors et adjudants-chef, argent pour les adjudants et gris cendré pour les autres sous-officiers
  • attribut : néant

Le képi des officiers et sous-officiers est une coiffure de forme elliptique comprenant essentiellement :

- un bandeau en drap de distinction sur lequel peuvent figurer, suivant l'affectation et l'arme ou le service d'appartenance, un attribut ou un nombre ;
- un calot pouvant supporter un nœud hongrois ;
- une fausse jugulaire ;
- une visière.

Sa hauteur peut varier de 105 à 110 mm. Le bandeau comporte un attribut placé à mi-distance entre le turban et la fausse jugulaire et dans l'axe du milieu de la visière.

Le turban reçoit des soutaches placées horizontalement, le premier rang fixé dans la couture d'assemblage du bandeau et du turban :

- pour les officiers : soutaches de 4 à 6 mm (la plus grande largeur correspond aux grades inférieurs) de même nombre et de même couleur que les galons posés sur les pattes d'épaules. Espace entre 2 soutaches : 3 mm environ (5 entre la 3e et 4e) ;
- pour les aspirants, majors, adjudants-chefs et adjudants : une soutache de 5 mm de largeur avec 1/5 de soir rouge, de la couleur des galons de grade ;
- pour les autres sous-officiers et les militaires du rang sous contrat : une soutache de laine de 3 mm.

Le turban reçoit également 4 soutaches identiques aux soutaches précédentes et placées à cheval sur la partie du turban formant saillie, suivant les axes longitudinal et transversal du képi. Ces soutaches sont :

- triples pour les colonels, lieutenants-colonels et commandants ;
- doubles pour les capitaines ;
- simples pour tous les autres grades.

Le calot comporte une soutache identique aux précédentes posée sur son pourtour à 2 mm environ du bord vertical formé par le turban. A partir du grade d'adjudant, le calot comporte un nœud hongrois fait :

- d'une soutache identique aux précédentes pour les sous-officiers et les officiers subalternes ;
- de 3 brins de 2 mm pour les officiers supérieurs.

Les dimensions du nœud hongrois sont proportionnées à celle du calot, la distance entre ses extrémités et la soutache circulaire ne devant pas être inférieure à 20 mm.

La fausse jugulaire est :

- en trait cotelé, de la couleur des galons pour les officiers et les sous-officiers ;
- double, en cuir verni noir, pour les militaires du rang.

Elle est tenue par deux boutons d'uniforme, placés aux extrémités de la visière.


L'instruction N° 10200/DEF/DCCAT/P/RA relative aux tenues et aux uniformes des militaires des armes et services de l'armée de terre du 27 juillet 1990 reprend exactement les mêmes caractéristiques pour le képi de la poste aux armées.




Képis de sous-officiers de la poste aux armées








Képi d'adjudant de la poste aux armées






Képi de lieutenant-colonel de la poste aux armées



Képi de colonel de la poste aux armées



Remise de la médaille de la Défense Nationale à des officiers de la poste
aux armées par le Colonel William JEAN-BAPTISTE, directeur du service




Képi d'adjudant de la poste aux armées avec attribut 
du service sur le bandeau

Fantaisie d'un maître tailleur ou modèle d'avant 1958 ??